Mons-Centre

Une distribution de chasubles rétroréfléchissantes a notamment été organisée pour que les élèves soient visibles dans la pénombre

Voir et être vu, c’est le mot d’ordre donné aux élèves de l’Athénée Royal de Saint-Ghislain hier. Á l’initiative de la direction, une action de sensibilisation a en effet été menée en collaboration avec la zone de police boraine. Objectif, mettre en garde ces jeunes et les pousser à la prudence lorsqu’ils circulent à pied en pleine obscurité.


Car des accidents ont malheureusement déjà été à déplorer. « Cela reste rare heureusement, mais ces deux dernières années, en période hivernale, des élèves ont été renversés par des automobilistes qui ne les avaient pas vu », souligne la préfète, Martine Pavot. « Il y a deux ans, des interventions chirurgicales ont été nécessaires. L’an dernier, notre élève s’en est sorti avec une très grosse frayeur et de nombreux hématomes. Nous nous sommes dits qu’il serait bon de mener une action de sensibilisation autour de la sécurité. »

Un constat évidemment partagé par la zone de police boraine. « En tant que piéton, votre place sur la voie publique, c’est le trottoir. Et lorsque vous quittez celui-ci pour traverser la chaussée, par exemple, redoubler de prudence. Soyez attentif à voir et à être vu par l’automobiliste. Ne vous dites pas « je passe et il s’arrêtera », laissez-lui la possibilité de s’immobiliser », a insisté Bertrand Caroy, responsable du service circulation routière.

Car nombreux sont les automobilistes qui peuvent être surpris par la présence de piétons, parfois invisibles en cette période hivernale. « Certains éclairages ne fonctionnement pas ou n’éclairent pas suffisamment, et les tenues sombres ne permettent pas toujours aux conducteurs de vous distinguer dans la pénombre. C’est pourquoi il existe des accessoires rétroréfléchissants, tels que des chasubles, des lampes ou des brassards. »

Tant Bertrand Caroy que le chef de Corps, Jean-Marc Delrot, ont insisté sur la nécessité de redoubler de prudence. « C’est une très belle action qui est menée aujourd’hui au sein de votre établissement. Tenez compte des conseils qui vont sont donnés, ne faites pas n’importe quoi sur la voie publique, ne jouez pas, ne faites pas de bêtises. Nous, forces de l’ordre, n’avons aucune envie de devoir annoncer à vos parents que vous êtes à l’hôpital parce que vous avez été renversés. »

Au terme d’une brève séance de questions-réponses, les élèves de première secondaire de l’athénée ont reçu une chasuble rétroréfléchissante floquée du nom de leur établissement scolaire. Reste donc à la revêtir matin et soir lorsque la pénombre représente une menace pour la sécurité.