Mons-Centre Les mesures de sécurité sont renforcées pour la cavalcade

Si le week-end pascal est synonyme de repos et de rendez-vous familiaux pour beaucoup de personnes, il prend une tournure encore plus conviviale du côté de Jemappes. Dès dimanche, l’entité montoise sera en effet rythmée par la 111e édition de la cavalcade, sur le thème de l’utopie. Le thème choisi appelle au rêve, mais du côté de la zone de police de Mons-Quévy, on a plutôt décidé de garder les pieds sur terre.

Suite aux différentes attaques dans les pays européens ces derniers mois, il a été décidé de renforcer les mesures de sécurité pour cet événement inscrit dans le patrimoine de la commune. Le commissaire Degobert de la zone de police explique que "cela fait plus de deux ans désormais que la police doit porter une plus grande attention encore au suivi des événements. Puisque la cavalcade de Jemappes est le deuxième événement de la zone en matière de fréquentation et de mobilisation policière, il est évident que le dispositif va être important."

La présence policière , en uniforme ou en civil, sera renforcée. "Pour la première fois également, nous avons installé différentes caméras de surveillance dans le centre de Jemappes et dans des points stratégiques des festivités. Il s’agit de caméras sans fil qui sont habituellement installées dans d’autres endroits de la zone, mais qui peuvent être déplacées en cas d’événement. La cavalcade sera donc couverte par ce réseau, qui permettra de garder un œil attentif au bon déroulement du cortège."

Ces caméras retourneront à leur emplacement habituel à la fin des festivités. Un renfort de la part de la police fédérale a également été prévu, ainsi que des patrouilles de maître-chien. Chaque comportement considéré suspect par un agent pourra donner lieu à un contrôle d’identité de la part de la police. Enfin, pour parer à d’éventuelles attaques au camion-bélier, malheureusement devenues un risque à prendre en compte, différents blocs et croix de béton sont installés sur divers axes donnant accès aux festivités. "C’est une mesure qui a déjà été prise lors d’autres événements sur la commune, cela permet de bloquer les véhicules qui voudraient s’approcher trop près de la foule."

Même si le risque zéro n’existe pas, la zone de police espère limiter au maximum la possibilité d’une intervention policière, afin que les citoyens puissent profiter des festivités sans se soucier de leur sécurité. Les festivités commencent ce dimanche avec les soumonces dès 14 h, et elles se clôtureront ce mardi avec le brûlage de bosses dès 21 h.