Mons-Centre

L'événement aura lieu les 18 et 19 mai

En 2017, le Seneffe Festival (anciennement Cover Festival) faisait peau neuve en proposant deux scènes, en s’étalant sur deux jours et en affichant sa volonté de s’ouvrir musicalement. Un pari risqué mais tenu qui pousse les organisateurs à renouveler l'expérience cette année. Le vendredi 18 mai sera ainsi consacré au meilleur des groupes de cover et de tributes tandis que la scène belge sera mise à l’honneur le lendemain.

« Il y a encore deux ans, nous ne proposions que des groupes de cover. Le festival a grandi et nous avons souhaité changer un peu notre fusil d’épaule tout en gardant notre marque de fabrique. Le vendredi réunit davantage de personnes de la région tandis que certains viennent de plus loin le samedi. Cela nous permet aussi de leur faire découvrir notre commune », explique Florian Jacques, organisateur.

Il faut écrire que l’affiche a de quoi séduire. Vendredi, Rock en Stock, Sneakers (tribute Depeche Mode), U2BE (tribute U2) et l'incontournable Mister Cover donneront le ton. Samedi, Mango Moon, Tanaë & Pierre Lizee (ex-candidat de The Voice Belgique), Delta, les Brainois de Keep Yourself Alive, Saule, Blackwave, Suarez et Swing chaufferont le public avant une apothéose en compagnie d’Alex Germys, Todiefor et Le Motel.

« C’est un festival familial à tout point de vue et nous souhaitons maintenir cet aspect, très important à nos yeux. Des artistes comme Saule et Suarez contribuent inévitablement à l’esprit festif recherché. Nous constatons qu’il y a un réel engouement pour l’événement : les bénévoles sont plus nombreux à se présenter, les places se vendent plus rapidement,… Les festivaliers nous sont désormais fidèles et nous font confiance. »

L’an dernier, entre 4000 et 5000 personnes avaient répondu présentes. Pour cette neuvième édition, Florian Jacques et son père, fondateur de l’événement, espèrent faire mieux. L’aménagement du festival, et notamment l’espace VIP et le village de food truck, a été repensé de façon à accueillir davantage de monde. Reste finalement à espérer que la météo soit de la partie, comme cela a été le cas depuis la création de ce rendez-vous musical.