Mons-Centre

Ce dimanche, les festivaliers profitaient pleinement de leur dernière journée avant de replier bagage, après cinq jours de découvertes musicales et de détente sur le site de la Machine à Feu. Si pour certains, cette 29e édition du Festival de Dour était une découverte, elle était pour beaucoup un rendez-vous inscrit de longue date à l’agenda.


En musique, entre amis, en couple ou en familles, les festivaliers ont donc pu profiter de la programmation musicale de ce dimanche sous des températures particulièrement estivales. Bien décidés à faire la fête jusqu’au bout de la nuit, malgré la fatigue accumulée, c’est sourire aux lèvres qu’ils ont accepté de revenir en quelques mots sur leur venue à Dour.