Mons-Centre

Le championnat du monde de pêche par nations se déroule ce week-end sur le canal Charleroi-Bruxelles à Ronquières.

Si vous comptez vous promener ce week-end sur les rives du canal Charleroi-Bruxelles du côté de Ronquières, vous rencontrerez le gratin de la pêche mondiale. Trente-huit équipes représentant officiellement leur pays vont se battre pour décrocher le titre de champion du monde de pêche des nations.

Parmi eux figure bien évidemment le pays hôte qui accueille pour la cinquième fois cet événement. "Mais ce n'est que la seconde fois en Wallonie", détaille Roland Marcq, co-président de la Ligue francophone de pêche sportive. "La première, c'était en 1958, sur la Meuse à Huy. Puis la Flandre a accueilli l'événement trois fois : en 1972, 1983 et 2004."

Les 190 pêcheurs inscrits (38 équipes de 5 pêcheurs) vont tout donner pour sortir un maximum de gardons, brèmes et autres perches sur les deux jours de compétition (samedi et dimanche). "Le canal est divisé en cinq secteurs et il y aura donc un pêcheur par nation dans chacun de ces secteurs. Les points se calculent à partir du poids des poissons pêchés : 1 gramme représente 1 point. Les poissons sont pesés puis directement remis à l'eau. Et si un poisson est mutilé, le pêcheur est disqualifié directement parce que nous prônons le respect de l'animal."

L'équipe nationale belge ne compte pas faire de la figuration parmi cette foule de mordus du hameçon. "Nous sommes dans le top 5 mondial et nous jouons à domicile donc notre but sera d'être sur le podium, au minimum", poursuit Roland Marcq qui est également coach de la Belgique. "Il faudra voir comment mes pêcheurs vont gérer la pression qu'il y aura sur eux parce qu'il y aura énormément de monde."

En attendant le début de la compétition ce samedi sur le coup de 10h, les participants ont pu s'entraîner durant toute la semaine pour tester les différents secteurs. Pour les curieux ou les fans, l'entraînement de ce vendredi aura lieu de 10 à 14h.