Mons-Centre

En fait, le feu était pratiquement éteint à l'arrivée des membres du service incendie de Braine-Le-Comte

MARCHE-LEZ-ECUASSINNES Ce mardi vers 10h15, une infirmière se rendant au domicile de Marie H, 65 ans à la rue des Champs à Marche-Lez-Ecaussinnes a constaté que le feu avait pris dans la maison de sa patiente.

Elle a immédiatement prévenu les services de secours qui lui ont conseillé de ne pas rentrer dans la maison.

En fait, le feu était pratiquement éteint à l'arrivée des membres du service incendie de Braine-Le-Comte. Par contre, ceux-ci ont fait la macabre découverte: ils ont découvert Marie couchée sur son fauteuil.

Le parquet de Mons a été avisé. Il a dépêché un expert incendie ainsi qu'un médecin légiste. Selon la police de La Haute-Senne, l'incendie est plus que vraisemblablement accidentel. Marie fumait et se serait endormie avec une cigarette. Le fauteuil a pris feu mais une grande partie de l'habitation située au fond d'une allée assez déserte a été préservé.

Quelques endroits après le drame, l'endroit avait d'ailleurs retrouvé son calme. Seuls des proches et un combi de police étaient toujours sur place aux alentours de midi. Quelques habitants ayaient vu de nombreux camions de pompiers passer sur la rue de Nivelles (une voie d'accès importante du village par laquelle on peut accéder à la rue des Champs) et venaient donc voir ce qu'il en était. Ceux-ci ne comprenaient pas car il n'y avait pas de trace apparente de l'incendie.

Nous avons également croisé une voisine directe de la sexagénaire. Celle-ci nous a juste confié n'avoir strictement rien entendu. Le corps de la victime a déjà été remis à la famille.

© La Dernière Heure 2012