Mons-Centre

Des individus en rue et des établissements contrôlés

Les rues de Cuesmes et de Mons ont été, le temps d'une journée, le terrain de jeu des chiens passifs stupéfiants de la police fédérale.

En effet, ce mardi 16 mai, un opération a été menée avec la collaboration des différents services de la zone de police Mons/Quévy et de leurs collègues renifleurs.

Ces chiens de détection arrivent à sentir ne serait-ce qu'une toute petite quantité de stupéfiants sur un individu, et ce, même dans une foule. Il fallait donc être en mesure de montrer patte blanche à proximité de ces agents au super-flair.

Et il faut dire que leur intervention a payé. Au total, il y a eu pas moins d'une trentaine de personnes qui a fait l'objet d'un signal de la part de la force de l'ordre canine envers ses collègues humains.

Ces trente personnes ont été contrôlées de façon plus poussée. Cinq d'entre elles avaient du cannabis en leur possession.

Les rues de Mons n'ont pas été le seul théâtre de ces contrôles. Différents établissements de Cuesmes et de Mons ont aussi été visés par l'opération.

Des salons de coiffure, des établissements de jeux et de paris ou des commerces Horeca ont été minutieusement reniflés par les chiens stupéfiants. Du cannabis a également été retrouvé dans plusieurs d'entre eux.

Cette opération sera très probablement réitérée à l'avenir. La zone de police explique être « déterminée à mettre fin aux trafics dans les quartiers problématiques, pour répondre aux attentes des riverains. »