Mons-Centre L’artisan-affineur, qui a pignon sur rue à Mons, a conclu un alléchant contrat

Jacquy Cange, l’artisan-affineur de la région montoise, s’est encore lancé dans une aventure hors du commun. Ses fromages, et plus précisément son Délice des bois, cartonne par-delà les mers et les océans ! Il s’apprête à envoyer une importante commande à Singapour. En deux fois, 2.300 et 2.500 fromages, confectionnés par ses soins, vont s’envoler chez un client très particulier dont le nom est tenu secret.

"Cette aventure dure déjà depuis dix ans", confie-t-il. "Je suis allé deux fois à Singapour dans des foires artisanales grâce à l’Awex et nous avons réussi à décrocher un contrat chez un client. Lui-même a pu vendre le Délice des bois. Et depuis le début du mois d’octobre, nous envoyons une moyenne de 600 fromages par semaine à Singapour. En décembre, nous enverrons deux grosses commandes. L’une de 2.300 fromages et l’autre de 2.500 fromages."

Si Jacquy Cange a le nez fin, ses fromages sont artisanaux. Ces commandes représentent donc un certain boulot. "Absolument, nous faisons tout cela manuellement, nous n’avons pas de machine. Et puis, il faut tout envoyer et tout prévoir pour ne jamais briser la chaîne du froid entre le Hainaut et notre client singapourien."

La démarche est pour le moins insolite dans nos contrées. Alors quels sont les fromages qui sont plébiscités à Singapour ? "C’est assez merveilleux parce que seul le Délice des bois m’est commandé", précise l’affineur. "Il n’achète et donc ne vend que cette sorte. Il n’achète pas d’assortiment, seulement le Délice des bois. C’est un triple crème qui est farci d’une compotée de fruits des bois. Nous achetons le fromage frais de sel, nous le farcissons avec la compotée et le faisons affiner prend une dizaine de jours."

Il ne reste plus qu’à les emballer et à les envoyer. "Ils ne partent pas en pirogue… Il existe des avions frigo, donc les fromages seront dimanche 10 décembre à Singapour, la dernière commande partira le 7."

Compte tenu du climat singapourien (35 degrés et très humide), ces fromages sont transportés et conservés dans des camions et/ou avions réfrigérés avec une température qui ne dépasse par les 4 degrés. "La chaîne du froid jusqu’à Singapour n’est jamais brisée", a conclu Jacquy Cange dont les Délices des bois feront fureur à Mons et à Singapour lors des fêtes de fin d’année.