Mons-Centre

Déjà condamné à vingt ans, il n'obtient pas de peine pour les coups et blessures sur sa maman

En mars 2016, Jordan Ponchant a été condamné à vingt ans d'emprisonnement pour le meurtre d'Aurore, sa compagne, en 2015. Le jeune homme, âgé de 21 ans, était revenu au tribunal un an plus tard en tant que prévenu dans une affaire de violences à l'égard de sa maman, entraînant une incapacité de travail. Ces violences avaient eu lieu avant le drame qui a mené à sa condamnation.

Lors du procès, Jordan a exprimé des regrets sur ses actes. Il a déclaré qu'il était dans une mauvaise période à l'époque des faits, et qu'il était dangereux, à la fois pour lui et pour les autres. Dans son réquisitoire, le ministère public avait estimé que la peine de vingt ans d'emprisonnement pour le meurtre de sa compagne était suffisante pour qu'il réfléchisse à ses actes. Le substitut du procureur n'avait pas demandé une peine supplémentaire.

Et il semble que ce soit cette option que la juge Bury ait retenue. Dans son jugement, elle explique que le tribunal s'abstient de prononcer une peine, estimant lui aussi que les vingt ans déjà requis à l'encontre de Jordan Ponchant lui permettront de ressasser ses actes.