Mons-Centre À défaut de vestiaire, les élèves d’une école primaire de Mons doivent tous se changer en classe.

La situation de l’école primaire des Ursulines à Mons a de quoi inquiéter les parents. Pour se changer avant et après le cours d’éducation physique, les 600 enfants des deux écoles primaires (Sainte-Elisabeth, Sainte-Angèle) n’ont pas la possibilité d’être séparés du sexe opposé. L’école ne disposant pas de vestiaire à proprement parler, filles et garçons se retrouvent donc ensemble au moment de se déshabiller.

(...)