Mons-Centre Le nom d’Alexis Jaupart sera proposé en vue du remplacement de l’échevin démissionnaire

C’est désormais officiel : Éric Dieu (PS), échevin en charge des Travaux dans la commune de Quévy, quitte ses fonctions. Cette décision était pressentie depuis plusieurs jours mais jusqu’ici, ni le collège communal ni l’Union socialiste communale (USC) n’avaient confirmé l’information. Il aura finalement fallu attendre hier soir pour que la nouvelle tombe à l’issue d’une réunion de bureau élargi de l’USC.

Pour rappel, fin avril, l’échevin s’était retrouvé au cœur d’une polémique qui n’a cessé de prendre de l’ampleur. Accusé d’avoir utilisé du matériel communal à des fins privées, il avait été entendu par l’ensemble du conseil communal lors d’une séance organisée dans l’urgence. Une première sanction était tombée puisque ce dernier avait remis à la bourgmestre, Florence Lecompte (PS), ses attributions scabinales, à l’exception de l’enseignement.

Début de semaine , le sujet était revenu sur la table et les rumeurs d’une démission avaient couru. C’est désormais confirmé. "Lors de la réunion du bureau élargi de l’Union socialiste communale de ce vendredi et afin d’éviter la mise en cause de son parti, monsieur Dieu a présenté la démission de son poste d’échevin", a communiqué la bourgmestre hier soir.

C’est donc Alexis Jaupart (PS), élu conseiller communal lors du scrutin de 2012, qui sera proposé pour prendre la relève. Âgé de 33 ans, ce dernier se décrit comme un "homme de terrain actif dans différentes associations de l’entité de Quévy, proche et à l’écoute du citoyen", afin "de construire un avenir serein pour les générations futures".

Si la majorité socialiste avait pris des mesures afin de faire la lumière sur les accusations qui pesaient sur les épaules d’Éric Dieu, elle ne peut que s’attendre à de vives réactions dans le camp de l’opposition. GénérationS Quévy espérait en effet que, étant donné les finances communales, exemple serait montré en ne remplaçant pas l’échevin démissionnaire qui a commis une faute grave. Il n’en serait d’ailleurs pas à son coup d’essai. Nul doute que l’ambiance sera électrique lors du prochain conseil.

Réaction de l'échevin démissionnaire

"En ce qui concerne les containers mis à disposition de privés. Je trouve honteux la manière insidieuse dont certains évoquent le sujet qui laisse sous-entendre que j'en bénéficierais. C'est indigne et démagogique. Je ne possède ni clef, ni code d'accès au hall de maintenance. Je crois qu'on est au ras des pâquerettes, on condamne, divulgue, commente des affirmations anonymes, or j'entends régulièrement dire par des personnes sensées que les lettres anonymes vont au panier. La délation date d'une époque sombre de notre histoire", a t-il commenté par communiqué. "La montagne accouche d'une souris et je me réserve des droits. Je souhaite que cessent ces insinuations ad hominem. J'ai une fille que j’élève seul et que d'aucuns ont fait pleurer.Je ne souhaite pas que mon parti soit mis en cause et c'est pourquoi j'ai présenté ma démission d'échevin."