Mons-Centre

Les agresseurs souhaitaient avoir accès au coffre-fort de l'habitation

Lundi en fin d'après-midi, un cambriolage particulièrement violent a été commis dans une habitation située rue du Point du Jour, à Roisin. Deux faux agents des forces spéciales, cagoulés et équipes d'une arme de poing, se seraient présentés à la porte de l'habitant, un sexagénaire qui était seul avec son chien, selon nos confrères de La Province.

D'emblée, ils l'auraient sommé de leur remettre le contenu de son coffre-fort. La victime, peu coopérante, a alors subi la brutalité de ses agresseurs, qui n'ont pas hésité à lui asséner un coup de crosse d'arme à feu au niveau de la tête avant de lui sectionner un doigt. Aujourd'hui, le parquet de Mons confirme le homejacking mais ne communique ni les faits commis, ni sur la somme finalement dérobée.

Toujours selon nos confrères, les agresseurs seraient repartis avec plusieurs milliers d'euros en poche. La police des Hauts-Pays a été contactée immédiatement après les faits. La victime a quant à elle été transportée à l'hôpital, où elle a pu être opérée. Le parquet de Mons précise enfin que l'affaire, prise très au sérieux, a été mise à l'instruction. La police judiciaire fédérale (PJF) est en charge de l'enquête.