Mons-Centre Rien n’est fait mais le PS pourrait taxer les moyennes et grandes surfaces commerciales

Les moyennes et grandes surfaces commerciales de l’entité de Saint-Ghislain seront-elles bientôt taxées ? Rien n’est encore fait mais cette piste est envisagée par la majorité socialiste qui cherche des solutions pour favoriser le commerce de proximité. Du côté de l’opposition, on estime que cette réflexion ne doit pas aller plus loin.

"Nous étions en pleine présentation de budget lorsque le bourgmestre a annoncé cette éventualité. Je présume que l’idée serait d’imposer une taxe sur les parkings des grandes surfaces, comme cela se fait déjà à Mons", commente Laurent Drousie, membre du cartel CDH-MR-Ecolo-AC. "Ce n’est pas une bonne idée car plusieurs enseignes telles que le Spar ou le Delhaize jouent ce rôle de commerce de proximité dans certains de nos villages."

Pour le conseiller, pareille taxe pénaliserait la population. "J’ai bien compris que rien n’était arrêté, que l’idée avait juste été émise au niveau du collège. Mais il doit rester conscient que ce genre de taxe se répercutera d’une façon ou d’une autre sur les consommateurs. Si je prends l’exemple du Delhaize de Saint-Ghislain ou d’Hautrage, il s’agit d’indépendants qui doivent faire tourner leur entreprise, qui engagent du personnel,… Une nouvelle taxe ne fera qu’affaiblir un peu plus les commerces."

Laurent Drousie n’a évidemment pas de solution miracle pour régler cette problématique qui n’est pas propre à sa commune. "Il faut avoir une véritable réflexion en matière de politique commerciale. La Ville a engagé le processus via le commerce éphémère mais la réflexion n’a pas été poussée suffisamment loin. Il serait utile d’engager la réflexion avec les propriétaires pour voir dans quelle mesure l’on pourrait revoir la politique locative afin que les commerçants n’aient pas la corde au cou dès le début du mois !"

Et le conseiller d’évoquer d’autres pistes : "Il est temps de développer une politique motivante et dynamisante sur l’ensemble des commerces de proximité de l’entité, et non uniquement pour ceux de la Grand Rue. Pourquoi pas une carte de fidélité qui serait utilisable dans tous les commerces de proximité saint-ghislainois ? Nous avions déjà lancé cette idée mais à l’époque, elle n’avait pas été suivie." Et rien ne dit que ce sera le cas cette fois-ci.


Daniel Olivier (PS) Bourgmestre : "Juste en réflexion"

"Si cette nouvelle taxe n’est pas mise à l’ordre du jour du conseil, c’est parce qu’elle n’existe pas. Nous n’en sommes qu’au stade de la réflexion. La problématique commerciale n’est pas propre à Saint-Ghislain. Nous envisageons la possibilité de taxer les grandes surfaces qui s’installent en périphérie. Le produit de cette taxe pourrait être réinvesti dans des incitants en centre-ville, à destination de petits commerces. C’est une idée qui pourrait être étudiée pour la prochaine mandature. Il n’y a rien de concret. À l’instar de l’opposition, nous proposons nous aussi des idées."