Mons-Centre

Trois malfrats ont essayé d’écraser avec un véhicule volé un policier qui tentait de les interpeller. Il est grièvement blessé, mais ses jours ne sont heureusement pas en danger

C’est une intervention spectaculaire qui a été menée hier matin dans les paisibles localités des Hauts Pays (Dour, Hensies, Honnelles et Quiévrain). Spectaculaire, mais également tragique, puisque l’un des policiers a été grièvement blessé par les malfrats, qui n’ont pas hésité à lui foncer dessus avec leur véhicule à Dour.

Tout débute par le signalement d’un véhicule suspect, une Alfa Roméo qui aurait participé au vol de remorques, par la Police Boraine pendant la nuit. Un peu plus tard, soit hier matin, des policiers des Hauts Pays (les deux zones se jouxtent) ont repéré le véhicule en question. C’est alors qu’une première course-poursuite s’engage, notamment dans le centre-ville de Quiévrain, en pleine heure de pointe matinale.

Vu la dangerosité d’une telle poursuite en pleine heure de pointe dans un centre-ville, les policiers ont pris la décision de lâcher la pression, le véhicule suspect en a alors profité pour prendre la fuite, temporairement tout du moins. Car quelques minutes plus tard, une autre équipe de la police des Hauts Pays, alertée par les faits qui étaient en train de se produire et donc sur le qui-vive, les a aperçus en direction de Dour.

Très rapidement , un dispositif important a été établi pour les intercepter dans un endroit plus adapté, soit au rond-point de l’Épine à Dour. Pourtant mis en joue par plusieurs policiers, le conducteur n’a pas hésité à reprendre la fuite. Voyant le véhicule lui foncer dessus à vive allure malgré les sommations, l’un des policiers en faction n’a eu d’autre choix que de tirer. Le malfrat a alors dirigé l’Alfa Romeo dans sa direction et l’a violemment percuté. Le policier a été projeté au-dessus du véhicule et est retombé sur la tête.

Grièvement blessé, il a été transporté à l’hôpital de Warquignies. Quant aux fuyards, ils ont été interpellés un peu plus loin, dans le bois d’Elouges, alors qu’ils tentaient de prendre la fuite à pied après avoir abandonné l’Alfa Romeo dans une voie sans issue. Il s’agit de trois ressortissants français, bien connus des services judiciaires, qui ont été présentés devant un juge d’instruction. Le véhicule avec lequel ils circulaient avait été dérobé quelques heures auparavant.

Un fait qui n’est pas sans rappeler les nombreux risques que prennent les policiers pour remplir leurs missions. "Les femmes et les hommes qui œuvrent à la paix publique au sein de notre zone de police sont souvent, à mauvais escient, critiqués", confie Vincent Loiseau (CdH), le bourgmestre faisant fonction de Dour.

"Les événements qui se sont produits ce matin démontrent clairement à quel point nos policiers s’investissent dans leurs missions. Merci à eux et pensées sincères au policier blessé."

Les faits ont été requalifiés en tentative d’homicide et entrave méchante à la circulation. Le rond-point a été fermé à la circulation routière pendant plusieurs heures car considéré comme zone d’exclusion judiciaire.