Mons-Centre À l’occasion de la semaine de la mobilité, la Ville de Soignies va tester un nouveau système de stationnement

"C’est une réalité, il y a beaucoup trop de voitures qui circulent uniquement avec le conducteur et donc sans passager", estime Yves Huwaert, le conseiller en mobilité de la Ville de Soignies, qui est parti de ce constat pour mettre en place un nouveau dispositif au sein de la commune.

Dès ce lundi 18 septembre, jour d’ouverture officiel du système, un parking de dix-huit places situé juste derrière l’hôtel de ville sera réservé aux personnes qui covoiturent. "Les personnes qui font l’effort de venir à plusieurs seront récompensées avec une place de stationnement gratuite en plein centre-ville."

Pendant la phase de test qui devrait durer entre deux et trois mois, seules certaines personnes pourront profiter de cette nouveauté. "Dans un premier temps, le parking sera ouvert au personnel communal, du CPAS et à tout ce qui est paracommunal comme le personnel des écoles et des bibliothèques", détaille Yves Huwaert. "Mais à terme, nous souhaitons évidemment le rendre accessible à tous. Pour le moment, nous testons d’abord le système mais nous ne voulons certainement pas faire de discrimination. Et si cela fonctionne bien, le parking pourra être agrandi facilement."

Les personnes cibles seront guidées et prises par la main afin de faire le pas vers le covoiturage. "Nous avons mis en place une base de données où le lieu de départ des gens est encodé. Cela permet de déterminer le trajet de chacun et de voir qui pourrait covoiturer avec qui. Au début, le parking risque d’être assez vide mais les gens vont voir ces places disponibles et vont peut-être vouloir faire le pas."

Pour donner envie à ces différents membres du personnel de partager leur voiture, le service mobilité de Soignies met en avant les multiples avantages. "En plus d’un accès au parking, il y a par exemple les frais de carburant qui sont divisés par le nombre de passagers, c’est convivial, on arrive de meilleure humeur au boulot le matin, c’est moins stressant et il y a aussi des avantages fiscaux qui peuvent être mis en place."