Mons-Centre Le premier produit Mons 2015 est une bière rhodienne. Quid de la Montoise ?

Hier, la brasserie Saint-Feuillien a présenté sa petite dernière, la Car d’Or. Il s’agit du premier produit labellisé Mons 2015. Une blonde fraîche qui ne manque pas d’arguments pour séduire mais dont l’amertume pourrait s’avérer persistante pour certains qui pourraient se demander pourquoi avoir été cherché au Roeulx ce qui coule déjà à Mons.

Depuis deux ans, en effet, la cité du Doudou dispose de sa propre bière, la Montoise. Un pur jus local né du pari fou de trois jeunes Montois actifs dans l’horeca. N’était-elle pas la mieux placée pour porter les couleurs de Mons 2015 ? Pas forcément…

D’abord parce que c’est la brasserie Saint-Feuillien qui a pris contact avec la Fondation Mons 2015 pour proposer un produit labellisé. Un contact pris dès… 2011 ! À l’époque, la cité du Doudou ne disposait pas encore de sa propre bière.

De plus, la Fondation Mons 2015 ne va pas elle-même chercher les produits qui obtiendront le précieux label. "Un appel à projets est lancé pour ceux qui souhaitent participer", nous explique Charline Cauchie, porte-parole de la Fondation Mons 2015. "L es produits seront sélectionnés sur base de critères liés au produit et au profil de l’entreprise. Mais nous ne voulons pas que la démarche soit contraignante pour les entreprises."

Enfin, si Mons compte effectivement sa propre bière, comment passer à côté de la brasserie rhodienne dont la renommée dépasse les frontières du pays ? D’autant plus que Mons 2015 se veut un événement qui rayonnera au-delà des murs de la cité du Doudou pour faire profiter toute la région.

Reste que Mons a déjà sa propre bière et que celle-ci n’a pas dit sa dernière mousse. "Évidemment, nous souhaitons aussi être associés à Mons 2015", nous confie Massimo Falasca, de la Montoise. "Mais le soleil doit briller pour tout le monde. Je ne vois pas de concurrence entre notre bière et la Car d’Or car il faut comparer ce qui est comparable. Nous n’avons ni la même histoire, ni les mêmes moyens ni la même renommée que la brasserie Saint-Feuillien."

Massimo Falasca a justement une réunion aujourd’hui avec des membres de la Fondation Mons 2015 pour voir quelle place sera réservée à sa bière. "Nous serions très déçus si nous n’étions pas associés d’une manière ou d’une autre à l’événement. Mais quoi qu’il en soit, nous pouvons toujours compter sur le soutien du peuple montois, qui apprécie notre bière. Nous avons écoulé 550 hectolitres en 2013 et nous allons certainement augmenter la production en 2014." Et pour 2015 ? Les Montois ne pourront que se féliciter d’avoir l’embarras du choix et pourront d’autant mieux chanter à plein verre, les bières de leur pays.