Mons-Centre Une statue de plus de deux mètres a été volée chez l'épouse de l'artiste

Un vol peu banal a été commis à Binche le mardi 31 octobre. Une statue en bronze de 2m20 a été dérobée. L'objet du vol est l'œuvre de l'artiste Christian Leroy. Le méfait a été commis en plein jour, dans la propriété privée de l'épouse du sculpteur.

Disparu il y a dix ans, Christian Leroy a marqué le monde artistique de Binche. On lui doit notamment la sculpture du paysan. Mais la renommée de l'artiste et son engagement ont de loin dépassé les remparts binchois. Dès la fin de ses études en 1955, le sculpteur commençait à s'illustrer dans les concours : Prix Godecharle, Lauréat du prix de Rome ou encore Prix du Hainaut. De nombreuses œuvres publiques monumentales sont exposées aux quatre coins de la Belgique, de Mons à Nivelles en passant par Knokke. D'autres œuvres de l'artiste font partie des collections permanentes de musées belges à Mariemont, Mons ou Tervuren. Il avait en outre reçu la reine Fabiola dans son atelier et le couple royal avait offert une de ses œuvres lors d'une visite au roi de Suède.

Pour les proches de l'artiste, c'est l'incompréhension, la colère et la tristesse. « Nous avons déposé plainte auprès de la police de Binche », indique Sabine Leroy, la bru du sculpteur. « Au regard de ce qui se passe dans la région ces derniers temps, l'enquête penche vers un vol destiné à la revente de métal. Mais il y a une différence entre un vulgaire morceau de métal à revendre pour quelques euros et une Œuvre d’Art. Celle-ci est une trace de notre patrimoine collectif, le témoin d’un savoir-faire exceptionnel. Il s’agit d’une création artistique dans le sens le plus noble, une œuvre figurative qui plus est, à travers laquelle l’artiste a exprimé toute sa créativité, sa personnalité et transmis son âme. »

Pour la bru de Christian Leroy, les voleurs ont violé non seulement une famille, mais une œuvre tout entière. Si la douleur est grande, les proches de l'artiste se consolent par les réactions que l'annonce du vol a suscitées sur les réseaux sociaux. « Nous avons reçu de nombreux messages de soutien, de la part de personnes sensibles à l'œuvre de Christian Leroy, mais aussi de la part d'anciens élèves. » Rappelons que le sculpteur avait enseigné durant 35 ans à l'Académie des Beaux-Arts de Mons.