Mons

C'est sous un soleil de plomb que les enfants ont vécu leur combat

Pas de doute, la relève est assurée. Ce dimanche, soit une semaine tout juste après celui de la Trinité, ce sont quelque 3.300 enfants qui ont envahi la Grand-Place de Mons pour vivre leur doudou. Objectifs, assister au combat qui oppose Saint-Georges au dragon et tenter d'arracher le crin porte-bonheur de la queue du dragon… En prenant un minimum de risques.

Car si les enfants participent à toutes les grandes étapes de la ducasse rituelle de Mons, un Lumeçon adapté à leur âge et à leur taille est indispensable. En leur permettant de voir et de vivre le combat « comme les grands », à la corde, les enfants s'imprègnent dès le plus jeune âge du folklore montois. Le petit Lumeçon est depuis de nombreuses années devenu un rendez-vous incontournable pour les parents et leurs enfants.


Calquée sue le Lumeçon pour les grands, la scénographie est identique, tout comme le nombre de petits acteurs (des enfants en sixième année primaire) et la ferveur qui entoure l'événement. Autant dire que les préparatifs sont importants et que la sécurité de tous est un enjeu de taille. Comme de coutume, tous les participants devaient revêtir un t-shirt spécifique dont la couleur donnait accès à une zone déterminée en fonction de leur taille.

Et si certains ne sont pas plus hauts que trois pommes, ils n'ont pas démérité ! À l'instar des adultes le week-end dernier, tous reprenaient à plein poumons les mêmes chants scandés quelques jours plus tôt. À 12h25 précise, les petits acteurs quittaient en cortège, tambours battant, l'hôtel de ville de Mons pour rejoindre l'arène. À 12h30 précise, le coup d'envoi de ce combat miniature était donné.

Après 30 minutes d'affrontement aussi intense que prévisible, Saint-Georges (Hugo) et son fidèle destrier Condé terrassaient le dragon sous les acclamations de la foule et des acteurs du Lumeçon qui, comme chaque année, veillaient au bon déroulement des festivités. Des festivités qui clôturent définitivement la ducasse ; le décompte pour l'édition 2019 peut donc débuter.