Mons Les débats commenceront ce lundi devant la chambre "crimes" du tribunal correctionnel de Mons