Mons

Quelques échauffourées de plus par rapport à l'an dernier sont à regretter

Si les festivités du Doudou avaient débuté officieusement dès mercredi soir, c’est ce dimanche qu’elles ont atteint leur apogée. Le combat dit Lumeçon attire en effet chaque année plusieurs milliers de personnes. Autant écrire qu’il y a du monde dans le centre-ville montois pour assister au combat opposant Saint-Georges et le dragon.

Liesse populaire oblige, la police était plus que jamais attentive au bon déroulement de l’événement ce week-end. « Malgré toutes les précautions prises pour le bon déroulement de la Procession, un commissaire d’accompagnement de la Procession a chuté et glissé, en partie, sous les roues du Car d’Or. Le blessé a été hospitalisé en urgence », rappelle la police.

Pour le reste, le nombre d’appels et de constats reste stable. « On note quelques échauffourées en plus cette année mais cela reste relativement correct pour un dimanche de ducasse », note encore la police. De dimanche 6 heures à lundi 6 heures, ce sont 46 arrestations administratives qui se sont avérées nécessaires, principalement pour ivresse et trouble à l’ordre public.

Une arrestation judiciaire a également été ordonnée pour rébellion. La police ne note par contre pas de problème par rapport à d’éventuelles infractions liées aux commerces. Samedi, ce sont 24 arrestations administratives et quatre arrestations judiciaires (vol avec violence, rébellion) qui avaient été ordonnées. Vendredi, on en comptabilisait 49 administratives et 4 judiciaires (coups et blessures, détention de stupéfiants, rébellion) et jeudi, six administratives seulement.