Mons

Nous avons visité en exclusivité ce qui devrait être le nouveau bar branché de Mons


Dernières finitions sur les marches des escaliers, ultimes verres accrochés au bar… L'Alhambar s'apprête à ouvrir ses portes. Nous les avons déjà franchies pour une visite exclusive de ce qui devrait devenir un nouveau joyau des soirées montoises.

C'est sur les cendres de l'Alhambra que l'Alhambar renaît. Ces murs, mythiques, ont déjà vibré en plein cœur de la Cité du Doudou. Ils ont accueilli une salle de cinéma, un bowling, une discothèque ou encore une salle de concerts. C'est pour cette dernière vocation que la fondation Mons 2015 avait sorti une nouvelle fois l'Alhambra de son sommeil. C'était en 2014. Mais après deux ans de festivités, les lieux devaient encore fermer leurs portes, faute de budget.

Cette fois, c'est à la faveur de quatre entrepreneurs montois que l'Alhambra doit sa résurrection. Quatre amoureux des lieux, et quatre amateurs de produits d'exception qui voulaient partager leur passion des bonnes choses. Ainsi, l'Alhambar ne sera pas un bar comme les autres. « Nous avons travaillé avec un sommelier trois étoiles de Marseille pour composer notre carte », explique Fabio Lavalle, l'un des gérants. « Nous allons proposer des vins et des champagnes de qualité, des produits que l'on ne trouve pas partout. Nous aurons aussi une quarantaine de bières. Enfin, nous proposerons des cocktails recherchés. Nous développerons aussi des thèmes au fil des mois. En mettant l'Italie ou l'Espagne à l'honneur par exemple, nos clients pourront déguster une assiette de charcuterie ou des tapas. Avec toujours ce souhait de mettre en valeur des produits d'exception. »

L'Alhambar joue la carte du prestige. En témoigne notamment le travail de l'architecte anversois Sylvio Marchese. La salle de concert est loin. Elle a laissé la place à un bar cosy où l'on pourra déguster un bon verre entre amis après le boulot. « L'Alhambar ne sera pas une boîte de nuit », prévient Fabio Lavalle. « Nous serons ouverts du jeudi au lundi, de 16 à 1 heure du matin. Avec une ambiance musicale chill, deep house et nu-disco. Nous lancerons aussi un appel aux artistes de la région pour des concerts de jazz. Cela fait partie la vocation culturelle des lieux. »

Mercredi soir, l'Alhambar ouvrira ses portes pour les officiels. Une pré-ouverture suivra jeudi, sur invitation. Quant au grand public, le rendez-vous est donné dès ce vendredi avec un mot d'ordre : « L'Alhambar n'est plus, viva l'Alhambar! »