Mons

La soirée Dj's, organisée lundi soir sur la Grand-Place de Mons, a attiré jusqu'à 20.000 fêtards

Trois DJ's qui mixent au balcon de l'Hôtel de Ville, cela n'arrive pas tous les jours ni à Mons, ni ailleurs. Alors ce lundi du Doudou, d'habitude plus déserté durant la soirée, est en passe de devenir l'un des moments incontournables de la ducasse festive. Il y a tout lieu de le croire.

En tous les cas, l'échevin des Fêtes Achile Sakas (PS) et le bourgmestre Elio Di Rupo (PS) sont bluffés ! Outre les trois DJ's perchés sur le balcon de l'Hôtel de Ville, près de 20.000 personnes étaient amassées sur la Grand-Place pour cette première Doudou Sound Party. Succès populaire !

L'échevin Sakas ne cache d'ailleurs pas sa fierté ... "C'était du jamais vu, surtout un lundi de Doudou ! J'ai pris un risque, il a été payant. J'ai joué quitte ou double et j'ai gagné ! Les gens dans les rues étaient hyper contents, même les commerçants m'applaudissaient ce mardi matin. Au départ, les gens m'ont pris pour un fou mais maintenant ils ont compris que je ne l'étais peut-être pas complètement."

Et d'ajouter: "Mon prédécesseur Pascal Lafosse avait déjà lancé une nouvelle dynamique et puis, j'ai eu l'idée de cette Sound Party. Je l'ai proposée au bourgmestre et puis, au collège, et nous avons décidé de tenter le coup. Et après tout, pourquoi pas ! Le cadre s'y prête très bien et les DJ's étaient ravis. Les commerçants aussi. Il y a une foule terrible."

Il est vrai qu'auparavant seules les musiques militaires animaient les rues de la Cité du Doudou, avant un concert restreint le lundi soir. " Quand j'étais encore échevin des fêtes, il n'y avait plus qu'une seule musique militaire où une fanfare mais il n'y avait plus grand monde sur la Grand-Place" , se souvient Achile Sakas (PS), qui a repris le flambeau des Fêtes après la démission de Pascal Lafosse. "Vers les dernières années, nous n'avions pas beaucoup de chance non plus, il pleuvait. On avait déjà dû annuler quelques représentations. Je crois que c'est une bonne formule à réitérer."

Sur la Grand-Place, les commerçants sont donc particulièrement ravis de ce succès de foule, ceux du Marché aux Herbes le sont un peu moins...