Mons Une enveloppe contenant une matière suspecte a été découverte.

C'était la panique ce matin à la rue du Chemin de Fer, à Mons. Le bâtiment de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) a été bouclé. Un agent de sécurité a découvert un courrier suspect et a tiré la sonnette d'alarme en prévenant la police. En manipulant l'enveloppe, l'homme a jugé que la matière contenue à l'intérieur était inhabituelle et suspecte.

La Protection civile de l'unité de Ghlin a directement été contactée pour prendre les opérations en main. Les agents ont d'abord procédé à l'enlèvement du courrier pour l'envoyer vers un laboratoire d'analyse situé à Bruxelles. "Il y a une alerte à l'anthrax donc nous avons conditionné l'enveloppe pour l'envoyer à Bruxelles pour qu'elle soit analysée", précise un officier de la Protection civile. "Mais l'enveloppe n'a pas été ouverte."

Le bâtiment, qui abrite plusieurs antennes de la FWB dont le Service général des infrastructures scolaires et le Service d'aide à la Jeunesse, n'a pas été évacué mais l'agent qui a été en contact avec l'enveloppe a été placé en confinement dans une pièce du bâtiment. "Nous attendons les résultats du laboratoire avant de pouvoir le libérer." Ces résultats devraient tomber dans le courant de l'après-midi. 

Il est toutefois fort probable que le contenu de l'enveloppe soit sans danger. Mais un protocole d'intervention bien précis doit tout de même être suivi, par mesure de précaution.