Mons Mirella Mélis dit avoir été brutalisée par les policiers alors qu’elle avait fait appel à eux