Mons

Le personnel estime être critiqué par un administrateur, Guy Leloux

Ce jeudi matin, à l’issue d’une assemblée, le personnel du Logis Saint-Ghislainois a décidé d’observer un arrêt de travail de quelques heures. Cette décision, prise à l’unanimité, ferait suite aux propos tenus par Guy Leloux, conseiller communal mais aussi membre du conseil d’administration du Logis, sur sa page Facebook.

« Les travailleurs ont été choqués par les propos tenus par Guy Leloux. Ce n’est pas la première fois que le Logis Saint-Ghislainois est utilisé comme un outil de propagande, c’est quelque chose de très spécifique à Saint-Ghislain. Ils en ont assez et ont l’impression que le débat politique, qui n’est déjà pas serein au conseil communal, se transpose au Logis », explique Patrick Salvi, du SETca.

Pour ce dernier, des mesures doivent être prises. « Il est membre du conseil d’administration et critique ouvertement la structure. Peut-on accepter cela ? Pour nous, la réponse est clairement non car il est juge et partie ! Le CA est le seul responsable de la gestion du Logis. Nous estimons aujourd’hui que cet administrateur n’a plus sa place au CA, qu’il y a eu une faute éthique. Nous rencontrerons, dès lundi, le commissaire de la Société Wallonne du Logement pour lui exposer la situation et demander la démission de Guy Leloux. »

Le principal intéressé se distancie quant à lui du sentiment du personnel. « J’assume mes propos, je me suis exprimé au nom de notre groupe en réaction aux propos tenus par le Logis et sa présidente, notamment, depuis quelques semaines. Nous voulions donner notre position par rapport à ce message de « tout va bien, madame la Marquise », alors que certains locataires vivent des cas malheureux », explique Guy Leloux.

Pour ce dernier, certaines améliorations ont été constatées. Mais le travail reste colossal. « À coté de certaines grosses réparations ou rénovations, certains locataires attendent pendant un ou deux ans qu’on vienne changer une porte ou un robinet. Ce n’est pas tenable, il n’est pas normal de constater cette stagnation en matière de petits travaux. »

© DR

Et l’administrateur d’ajouter : « Il y a quelques années, une réforme des services techniques et administratifs a été approuvée par la CA, en accord avec les syndicats, avec à la clé une révision salariale. Tout cela avec un engagement d’une amélioration de l’efficacité et du service aux locataires. S’il y a un mieux dans certains domaines, il faut constater que l’arriéré ne se résorbe pas ou peu. »

Toujours selon Guy Leloux, cette action, entreprise à trois jours seulement des élections, est avant tout politique.

Réaction de Patty Cantigneau, présidente du Logis Saint-Ghislainois

"Je ne peux que déplorer une fois de plus que ce soit parti dans les tours à cause d'une publication Facebook, de propos qui auraient dû rester à huis clos et qui ne sont pas forcément avérés. Je ne peux que soutenir le personnel et comprendre son action car il se sent remis en cause et critiqué. Vu la période critique, je ne souhaite pas m'étendre davantage et que l'on dise qu'il s'agit d'une action politique car ce n'est absolument pas le cas. Nous prendrons conseil auprès du commissaire de la Société Wallonne du Logements et suivrons les procédures en vigueur, selon le respect du code de l'éthique et de la déontologie.