Mons Le cercle d'Obourg a réussi leurs intercercles

Dans les installations tournaisiennes de la Rusta, le Moha a réalisé un bon week-end d’intercercles dans la division élites, l’échelon inférieur à la division nationale.

En Wallonie picarde, ce sont les filles du cercle d’Obourg qui ont brillé, glanant au total 265 points, soit 10 de plus que leurs plus proches poursuivantes du CSDY. Une performance qui ne semble pas étonner le comité.

"On savait qu’elles avaient le potentiel pour jouer le haut du classement. Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance, loin de là", explique Etienne Scailquin, le président du Moha. "Jusqu’au relais, c’était d’ailleurs serré. Nous avions gagné des points partout mais sur un relais, tout le monde sait que tout peut se passer."

Se basant sur des individualités au-dessus de la mêlée, les Montoises ont répondu présentes avec des victoires de Van Cauwenberg sur le 100 m haies, de Vanderelst sur le 1500 m et de Schoemaker sur le 400 m notamment et du relais 4x400 m. "Mais elles ont toutes fait leur job et bien même si c’est vrai que ces trois-là évoluaient en surclassement."

Par contre, chez les messieurs, la soupe est à la grimace depuis Herve où le Moha n’a pu faire mieux qu’une 7e place sur 8, validant son billet retour pour l’échelon inférieur, la D1.

"On a dû dénombrer plusieurs forfaits avant le week-end", regrette le président. "Ça n’empêche pas les jeunes et les moins jeunes qui sont venus aider font plus que leur job !"

Rapidement, il sera temps de penser à la prochaine saison. En division nationale pour les filles. "Ce sera bien plus difficile. En fait, nous avons un niveau intermédiaire entre la division nationale et la catégorie en dessous. De plus, on ne pourra plus désormais qu’aligner un athlète par épreuve et non deux comme c’était le cas cette fois. Il faudra être encore plus au top. Mais nous avons des jeunes qui poussent pour prendre la relève."

Nathalie Dumont