Mons

Manu Disabato estime que les familles doivent pouvoir profiter de ce genre d'infrastructures dans leur village

Deux plaines de jeux pour une entité de près de 22.000 habitants : beaucoup trop peu, selon Manu Disabato, conseiller communal à la tête de Be Frameries. Depuis plusieurs années déjà, ce dernier interpelle régulièrement la majorité PS-MR pour offrir des espaces dédiés aux habitants.

Las de ne pas être entendu, il a décidé de lancer une pétition. « Je suis intervenu sur le sujet à plusieurs reprises, j’estime avoir été extrêmement patient. Lors du dernier budget, je leur ai laissé une marge de manœuvre en annonçant que s’ils ne venaient pas avec des solutions lors de la prochaine modification budgétaire, je proposerai un amendement. »

Ce que Manu Disabato a finalement fait, faute de propositions concrètes. « J’ai proposé d’investir une partie de l’argent consacré au rachat d’un bâtiment dans la construction de plaines de jeux au profit de familles. Soit 50.000 euros sur les 150.000 prévisionnés par la majorité, qui pourrait alors remettre les 100.000 euros restants au budget. »

« Je m’inscris dans une démarche constructive mais j’estime avoir laissé le temps au temps. À plusieurs reprises, après avoir abordé le sujet en conseil communal, des familles m’ont exprimé leur soutien. J’espère l’avoir une nouvelle fois et voir ces familles signer la pétition, qui est pour nous un moyen d’attirer l’attention, de faire pression. »

Et d’ajouter : « Je sais que la majorité se retranche derrière le vandalisme sur ce genre d’infrastructures mais il y a selon moi des solutions envisageables pour éviter que cela n’arrive. C’est trop facile de se cacher derrière cet argument, c’est laisser gagner les casseurs. »

Mise en ligne vendredi en fin d’après-midi, la pétition a récolté jusqu’ici 71 signatures. Les Framerisois auront jusqu’en septembre au moins pour la soutenir ou non, l’objectif étant « que des plaines de jeux sont installées pour la prochaine belle saison, par la majorité actuelle ou par une autre.»