Mons

Le groupe ECHO entend rendre la parole aux citoyens

En 2012, à l'issue du scrutin électoral, le groupe Ecolo décrochait trois sièges. Quatre ans plus tard, Guy Nita, alors chef de file des Verts, faisait son entrée au collège communal aux côtés des socialistes pour gérer le développement durable, le cadre de vie, la salubrité publique, la mobilité, la prévention et la sécurité.

À quelques mois de la nouvelle échéance électorale, ce vendredi matin, le groupe Ecolo a présenté sa liste ECHO. Une liste de rassemblement sur laquelle on retrouvera donc Ecolo (15 candidats dont certains d'ouverture), le CDH (six candidats) et le Mouvement citoyen de Boussu-Hornu (quatre candidats).

« Écologiste, citoyenne et humaniste ouvert à tous », voilà les maîtres-mots d'ECHO. « Faire écho aux besoins de la population et en être le relais est notre objectif. Nous voulons faire avancer les choses, améliorer le bien-être des citoyens et surtout, favoriser davantage la participation citoyenne », précise Guy Nita.

En se rassemblant sur une liste commune, les différents partis souhaitent « éviter autant que possible la dispersion des voix », « participer à la gestion communale afin de mettre en œuvre de nouvelles pratiques » et « favorise l'inclusion citoyenne » grâce à la présence de candidats d'ouverture.

Divers profils sont à retrouver sur la liste. Si certains disposent déjà d'une expérience politique, d'autres feront leurs premiers pas autour d'un programme centré autour de l'alimentation et l'agriculture, de la propreté, l'incivilité et le cadre de vie, la jeunesse et les aînés, le développement durable, la participation citoyenne, le sport et la culture.

« Notre liste rassemble des citoyens convaincus qu'il est possible de changer notre commune et d'y apporter des réponses qui tiennent compte des enjeux sociaux, environnementaux et humains qui placeraient les citoyens au cœur de l'exercice du pouvoir », conclut le groupe ECHO.