Mons

Quelque 400 habitations avaient été touchées par les inondations du 22 mai dernier

Le 22 mai dernier, de nombreuses communes étaient fortement touchées par les pluies diluviennes. Celles-ci ont par endroit provoqué des dégâts dans les caves et voiries avec des déversements massifs de boue. À Boussu, les rues Brohée, Ducobu, la route de Valenciennes, la rue de Warquignies, la rue de Binche, la ruelle aux loups et quelques autres ont été particulièrement impactées.

Et ce malgré les précautions prises par la commune de Boussu. « Les services techniques ont été mobilisés. 17 ouvriers, une balayeuse, une hydrocureuse, 3 camionnettes et un engin lourd sont intervenus, de 18h à 02h du matin pour déblayer l'espace public, nettoyer les rues, vider les caves, mettre en place les sacs de sable », rappelle l’administration.

Pour la suite des inondations, le service "assurances" de la commune de Boussu a pris contact, de manière officielle, avec le service régional des calamités du SPW. « Pour demander la reconnaissance des dommages, subis le 22 mai, en tant que calamité publique d'un phénomène naturel exceptionnel, la commune a argumenté sur l'ampleur et la variété des dégâts qui ont concerné 400 habitations. »

L’heure est donc à l’attente. « Nous communiquerons vers les citoyens sinistrés si nous obtenons la reconnaissance pour l’ensemble des habitations concernées. » En attendant, En attendant, les riverains concernés sont invités à vérifier la couverture de leur contrat d’assurance, à consulter régulièrement le site pouvoirslocaux.wallonie.be, à vérifier qu’un dossier peut être valablement introduit auprès du service et à rester en contact avec l’administration pour toute aide utile.

Le numéro vert du service régional des calamités, le 1718, reste également accessible.