Mons Après le déluge qui a ravagé son atelier, le chocolatier attend toujours les experts