Mons Au menu : Pas d’affiches grand format, pas de colle et pas de panneaux électoraux chez les Dourois

Le bourgmestre en titre, Carlo Di Antonio qui emmène la liste "Dour Demain", a lancé une initiative plutôt unique dans la région, même en Wallonie. Aucun candidat de sa liste n’affichera son portrait sur de grands formats ni sur le domaine public, ni sur le domaine privé. L’initiative est suivie par Ecolo, pas par "Votre Dour" du Parti socialiste. L’idée ? Réduire au maximum l’impact environnemental de la campagne électorale à Dour.

"Tous nos éléments de campagne vont tendre vers le zéro déchet", explique Carlo Di Antonio (DR +). "Nous avons supprimé tous les panneaux en bois, il n’y aura pas d’utilisation de colle, nous n’imprimerons pas de grandes affiches pour apposer sur les panneaux publics et nous avons décidé d’aller encore plus loin en n’imposant pas nos grandes affiches, ni de panneaux chez les Dourois. De nos 25 candidats, ainsi que ceux d’Ecolo, il n’y aura pas de grands panneaux dans les champs privés, ni dans les jardins."

La réflexion ne date pas d’hier, même si la sécheresse connue ces derniers jours a donné un coup d’accélérateur. "Ceux qui avaient des doutes sur le réchauffement climatique ne devraient plus en avoir. Nos ressources deviennent rares et sont précieuses," rappelle Carlo Di Antonio. "Dans chacune de nos activités, on doit réfléchir à ce que nous faisons et pourquoi pas dans le cadre d’une campagne électorale où nous sommes censés incarner quelque chose. À l’avenir, tout le monde sera amené à se poser ce genre de question."

"Dour Demain" a encore décidé d’aller un peu plus loin. "Notre impact environnemental devra être nul. Nous réalisons quelques affichettes et quelques tracts sur du papier recyclé et recyclable que nous compenserons avec une plantation d’arbres au Sénégal via l’ASBL Nébéday." D’ailleurs, c’est la plus jeune de la liste, Emilie Rioda (23 ans) qui est chargée de veiller au grain. "Nous avons fait le calcul avec ce que nous allons imprimer sur du papier recyclé, il va quand même y avoir des rejets de CO2. Cela fera une centaine d’arbres à planter pour compenser ce que nous aurons produit. Toute notre liste s’y est engagée, c’est un peu notre leitmotiv !"

À Dour, l’anarchie des collages et surcollages ne devrait donc pas faire son apparition. Toutes les listes ont manifesté leur intérêt sauf celle du PS. Voici pourquoi : "Le courriel est arrivé un peu tardivement", précise Joris Durigneux. "Nous avions déjà eu des accords avec des citoyens qui nous soutiennent pour afficher et je n’allais pas faire marche arrière. L’affichage a toujours été respecté, nous imprimons aussi sur du papier recyclé."