Mons Trois fauconneaux pèlerins sont nés fin avril à Mons

Il y a quelques années, les couples de faucons ne s’aventuraient plus trop au sommet du Beffroi. Et pour cause, les travaux de l’édifice en avaient refroidi plus d’un. Aujourd’hui, c’est bien de l’histoire ancienne puisqu’il y a quelques jours, trois fauconneaux sont enfin nés. Une caméra y est installée pour suivre les faits et gestes de ces rapaces. C’est un peu comme si la Ville de Mons, en partenariat avec l’UMons et son ElectroLab, avait lancé une sorte de téléréalité animalière.

L’agitation dans le ciel montois peut d’ailleurs régulièrement s’apercevoir. Le mâle apporte régulièrement des proies au nid et c’est la femelle qui se charge de nourrir les petits. Cette aventure avec les faucons pèlerins ne date pas d’hier. Car déjà en 2007, la Ville de Mons décidait de poser un nid au sommet du beffroi. L’idée était de recréer de la biodiversité mais aussi d’étudier si la présence de ces faucons pèlerins pouvait effaroucher quelques pigeons.

La première présence d’un faucon a été constatée en 2008 mais aucune nichée n’a pointé le bout de son nez avant 2010. Cette année-là, trois fauconneaux mâles avaient pris leur envol du sommet du beffroi. L’année suivante, le couple de faucons remettait le couvert. Quatre œufs ont été pondus mais seuls trois avaient éclos de fauconneaux mâles. Et depuis lors, selon les années, le sexe de ces fauconneaux ne cesse de varier. Lorsqu’il y a des naissances, un représentant du musée d’histoire naturelle de Bruxelles fait escale à Mons pour assurer le suivi des naissances de cette espèce protégée par l’Union européenne.

"Ce projet a été proposé par ElectroLab à la Ville de Mons", explique Michel Georlette, membre de l’ElectroLab. "De base, la Ville avait installé une caméra afin de filmer occasionnellement le beffroi. Ce que nous voulions faire était de mettre une caméra de meilleure qualité., capable de transmettre le flux en direct. Nous devons encore attendre qu’il y ait une connexion internet pour que le streaming vidéo puisse se faire. Nous aimerions pouvoir envoyer ce flux en direct via notamment une chaîne YouTube. Nous visons un projet, un partenariat à long terme."

L’intérêt des Montois pour le carnet rose des faucons ne fait pas de doute, compte tenu du nombre de visions que compte déjà la vidéo du repas des fauconneaux. Avant de pouvoir observer en streaming cette téléréalité animalière, Natagora Centre-Ouest Hainaut proposera au public une observation de ces faucons pèlerins le samedi 12 mai entre 14 et 18 h depuis les rues des Clercs et de la Poterie (en face de l’auberge de jeunesse). Des longues-vues seront installées sur place. Réputés pour être les plus rapides au monde, les faucons pèlerins attaquent en piqué principalement d’autres oiseaux. Mais un conseil : gardez un œil sur vos poules !