Mons

Le Premier ministre donnait une conférence à l'UCL Mons ce mardi soir.

Ce mardi soir, le Premier ministre était de passage dans la Cité du Doudou. Charles Michel (MR) a donné une conférence sur le campus de l'UCL Mons dans le cadre des 25 ans, du Forum financier de Mons-La Louvière. Le chef du gouvernement a expliqué en long et en large le sens des réformes entamées et a évoqué les défis qui se profilent à l'horizon.

Mais le spectacle ne se tenait pas uniquement dans l'auditorium. Car à l'entrée du campus, une vingtaine de syndicalistes de la CGSP-Admi ont décidé de réserver un petit comité d'accueil à Charles Michel. "Nous avons orienté notre action sur le ton de l'humour en disant que nous apportons notre soutien au Premier ministre", sourit Laurent Dufrasne, secrétaire interrégional CGSP.

Le syndicat a acheté des soutiens-gorge féminins pour les faire pendre symboliquement au-dessus de l'entrée du campus. "Les premières victimes des réformes du gouvernement Michel visent particulièrement les femmes. D'où ce lien avec les soutiens-gorge. Que ça soit en termes de pensions ou de carrière, les femmes sont toujours les premières victimes des réformes. Idem avec le congé de maternité qui pourrait être diminué."

© SH

La CGSP voulait également ironiquement se racheter de l'action menée en mai 2016 qui avait été fortement décriée. "Nous avions pendu un mannequin à l'effigie de Charles Michel", se souvient Laurent Dufrasne. "Ça avait fait pas mal d'histoire donc nous avons souhaité faire un petit clin d'oeil différent."

Finalement, la sécurité de Charles Michel a anticipé l'action des syndicalistes socialistes en faisant entrer la voiture du Premier ministre par l'autre entrée du campus. L'équipe de Laurent Dufrasne était déçue mais pas abattue. Le porte-parole de Charles Michel est tout de même venu à leur rencontre pour leur proposer d'organiser une rencontre ultérieurement.

Notons que les soutiens gorges achetés pour l'occasion seront redistribués à la Cité de l'enfance du CPAS de Mons.

© SH