Mons

Lionel Pistone tirera cette liste pluraliste

Il y a un mois, le cartel C.Plus (dans l'opposition à Colfontaine) apprenait que la conseillère communale Maria-Mercedes Dominguez (cdH) claquait la porte de son parti pour se présenter sur la liste socialiste aux prochaines élections, laissant derrière elle ses colistiers et sa place de cheffe de file. Ce vendredi, ceux-ci ont annoncé que c'est finalement Lionel Pistone (cdH) qui tirerait la liste.

« Lionel est jeune et nous souhaitons miser sur l'avenir », a commenté Cécile Dascotte, deuxième sur la liste. Didier Golinveau (Défi) et Esmeralda Lemaire-Becattini (issue de la société civile) seront respectivement troisième et quatrième. La liste C.Plus comptera 27 candidats mais n'est à ce jour pas encore clôturée. « Elle regroupera des membres du cdH, d'Ecolo et de Défi mais ce sont les citoyens (sans carte de parti donc, NdlR) qui la composent en majorité. »

Des citoyens qui, C.Plus l'espère, se retrouveront dans le programme présenté en partie ce vendredi. « L'image de Colfontaine est désastreuse : taux de chômage élevé, espérance de vie plus limitée, prix des habitations en chute libre,… Notre volonté est clairement de changer cela pour que notre commune soit plus propre, plus sûre, plus agréable », a souligné Lionel Pistone.

Ce dernier plaide depuis longtemps pour la défense des intérêts généraux et non particuliers, l'implication et la participation citoyenne ou encore les initiatives en faveur de la propreté et de l'environnement. « De nombreuses petites choses, peu coûteuses, pourraient être mises en place dès demain. Nous souhaitons également encourager et récompenser les citoyens qui iraient dans ce sens, notamment via une diminution de la taxe poubelle de ceux qui s'inscriraient dans une démarche de zéro déchet. »

C.Plus souhaite par ailleurs favoriser le commerce et l'artisanat à taille humaine, soutenir la création d'une ressourcerie, lutter contre la pollution aux abords des écoles et les dépôts sauvages, favoriser l'accès à une nourriture de qualité pour tous et plus spécifiquement encore dans les écoles, aux logements sociaux, aux soins de santé ou encore à la culture.

Augmenter les places d'accueil pour les enfants de 0 à trois ans, augmenter l'offre sportive et de loisirs pour les 12-25 ans et construire une résidence-service pour les seniors sont autant de mesures préconisées par le cartel. « Ces mesures peuvent paraître décousues présentées de la sorte mais elles représentent en fait notre vision de Colfontaine ; une commune plus ouverte, plus accessible à tous ", a conclu Cécile Dascotte. C.Plus ira aux élections avec l'espoir d'un changement : reste à voir si les électeurs se monteront convaincus.