Mons

L'an dernier déjà, une dizaine de chiens avaient été emmenés par la cellule du bien-être animal

Malheureuse intervention pour la zone de police boraine, vendredi dernier. Le service environnement, en appui de l’unité du bien-être animal de la Région wallonne, est intervenu dans une habitation située à Colfontaine afin d’y saisir une trentaine d’animaux. Les voisins se plaignaient en effet du bruit et de l’odeur occasionnés par la présence de tant de bêtes.

Ce n’est pourtant pas la première fois que les services intervenaient au sein de cette habitation. Il y a un an à peine, ce sont déjà dix chiens qui y avaient été saisis. La dame avait été invitée à ne plus en adopter autant, mais force est de constater qu’elle n’est pas parvenue à se raisonner. La zone de police boraine précise que les animaux n’étaient pas maltraités à proprement parler. Ils disposaient de suffisamment d’eau et de nourriture.

© Police Boraine

L’intervention a en fait été motivée par la saleté dans laquelle toute la ménagerie vivait : nombreuses déjections au sol, odeur pestilentielle,… Au total, cinq policiers dont le maitre-chien, un vétérinaire et un contrôleur de la cellule bien-être animal étaient mobilisés. 20 chiens, sept chinchillas et deux gerbilles ont été saisis.

Au vu de la difficulté de trouver un lieu d’accueil pour ceux-ci, il a été décidé d’autoriser cette dame de garder ses perruches et ses poissons rouges. La zone précise enfin qu’il n’est pas exclu qu’une patrouille se rende chez elle d’ici quelque temps afin de s’assurer qu’elle ne s’est pas, à nouveau, laisser séduire par quelques animaux supplémentaires.

© Police Boraine