Mons

La police dresse une liste des consignes à respecter dans le Borinage.

C'est parti pour la Coupe du Monde. Les matchs se jouent en Russie mais les supporters font la fête partout dans le Monde. En Belgique et dans le Borinage y compris. "Passion, engouement et fierté ne veulent pas dire que tout sera permis et toléré", prévient toutefois la police boraine.

Lundi, la Belgique disputera son premier match face au Panama. L'occasion pour des milliers de personnes de se réunir un peu partout dans la région. "Il est bon de rappeler quelques comportements à bannir", poursuit la police qui dresse une liste de mesures à respecter. Ne serons pas acceptés : les drapeaux dont les mats, dépassent des véhicules, les drapeaux placés sur les capots ou masquant les plaques d’immatriculation ou encore les « chaussettes » de rétroviseurs qui réduisent l’angle de vision.

De même, la police rappelle qu'aucun passager ne doit s’asseoir sur le capot d’une voiture en mouvement et encore moins sortir son torse par la fenêtre ouverte (ou le toit). "Exprimer sa joie, oui, mais pas n'importe comment ! Les effusions de joies devront être modérées car seront « moyennement » acceptés les coups de klaxons intempestifs, les démarrages bruyants, les pneus que l’on fait sciemment crisser et les dérapages en tout genre."

Les feux d’artifices et autres engins de même genre sont aussi interdits, sauf autorisation préalable du Collège Communal. "Lors des rassemblements improvisés de supporters, n’oubliez pas respecter le sommeil du voisinage et de laisser un passage pour les véhicules de secours."

La police assure néanmoins que tolérance sera de mise mais pas vis-à-vis des conduites dangereuses, des vitesses excessives ou de la conduite sous influence d’alcool ou drogues. "Pour faire face à tout débordement, garantir la tranquillité des riverains et la fluidité du trafic, des policiers effectueront de nombreuses patrouilles sur le territoire de la Zone de Police Boraine et notamment à proximité des lieux de rassemblement."