Mons

La direction souhaite cesser temporairement les activités festives en cette période dramatique, par respect pour les victimes

Ce sont des tenanciers atterrés par une situation dont ils ne sont pas directement responsables qui communiquent ce mercredi, quelques jours après les terribles faits qui sont survenus dans leur établissement Le Premium à Mons, à l’entrée duquel une fusillade a éclaté ce dimanche matin dans des circonstances qui restent à déterminer. Pour rappel, l’un des protagonistes a été grièvement touché et reste en soins intensifs plongé dans un coma artificiel.

Alors qu’elle était restée discrète "par respect pour les victimes", la direction de la discothèque a finalement adressé un message sur les réseaux sociaux. "Suite aux faits malheureux qui se sont déroulés dans la nuit de samedi à dimanche, et en collaboration avec les autorités communales compétentes, nous avons décidé de suspendre provisoirement l'ouverture de l'établissement Premium ce jusqu'à nouvel ordre. Le respect des victimes de ces faits nous semblait incompatible avec une reprise immédiate des activités d'un lieu qui se veut, par définition, dédié à des moments festifs. Outre les nécessités liées à l'enquête en cours, nous pensons qu'un peu de sérénité est nécessaire avant la reprise des activités habituelles du Premium."

Des tenanciers qui se disent pris en otage par une situation que personne n’aurait pu prévoir. "Ces événements, imprévisibles au vu de leur soudaineté, emportent des préjudices considérables : pour les victimes bien sûr mais également pour le Premium réputé pour son caractère sérieux, image que nous avons mis des années à construire."

Enfin, la direction de la discothèque annonce également qu’elle se constituera partie civile dans le développement judiciaire de ces tragiques faits. Mais que le complexe connaîtra évidemment des modifications en vue d’optimaliser la sécurité. "Nous nous efforçons de travailler sans relâche à l'élaboration de nouvelles approches sécuritaires et ce afin de garantir la sécurité de tout un chacun."

Pour rappel, le bourgmestre Elio Di Rupo tiendra une réunion avec les tenanciers de l’établissement afin de leur permettre de fournir des éclaircissements sur la situation, mais aussi d’apporter de nouvelles garanties quant à la sécurité publique, volonté également exprimée par la direction.