Mons L’augmentation de la population estudiantine de l’UMons explique l’élargissement des infrastructures

L’UMons s’est élargie mardi avec l’inauguration du nouveau bâtiment "De Vinci" sur la campus de la Plaine de Nimy, tout près du centre-ville. La nouvelle structure accueillera les facultés des sciences et de traduction-interprétation. Ce nouveau bâtiment répond à l’augmentation de la population estudiantine de l’UMons ces dernières années. Il referme le campus de "La Plaine" de l’UMons, tout près du centre-ville, et s’intègre au bâtiment "Mendeleïev" déjà existant.

Le projet du nouvel immeuble a été lancé en décembre 2014. Le marché public a été lancé en avril 2015. Le chantier a débuté en octobre 2016. Deux facultés, des sciences et de traduction-interprétation vont s’y installer. Le bâtiment abrite également une crèche qui a été ouverte le 1er février 2018. Il est compact et fonctionnel. Il a été construit sur une parcelle de terrain relativement réduite, située le long du boulevard conduisant vers le centre-ville de Mons.

Le bâtiment présente une surface de 5.000 m2 et comprend une dizaine de salles de cours, 4 salles d’informatique, des bureaux pour les enseignants et les chercheurs, une salle de conférence, des salles de réunion, deux espaces d’études en libre accès pour les étudiants. Le bâtiment est labellisé "basse énergie", avec, notamment un système de récupération de l’eau de pluie, des éclairages intelligents, des systèmes de chauffage et de ventilation s’adaptant automatiquement. Le budget global de la construction du "De Vinci" est de quelque 9 millions d’euros.

L’augmentation de la population estudiantine de l’UMons explique l’élargissement des infrastructures : "l’UMons enregistre une croissance importante depuis sa création en 2009", a indiqué le recteur de l’UMons, Calogero Conti. "On note en effet une augmentation de 4 à 5 pour cent par an pour les étudiants qui entrent en bachelier. Nous enregistrons donc une progression de 35 à 40 pour cent depuis la création, sans véritable habilitation supplémentaire. Nous atteignons pratiquement cette année le chiffre historique de 8.000 étudiants. Aujourd’hui, par ailleurs, un étudiant hainuyer sur deux démarre ses études universitaires à l’UMons."