Mons

Une cinquantaine de personnes était présente sur la Grand-Place de Mons

Dans la nuit de mercredi à jeudi, Mawda, deux ans, perdait la vie dans une camionnette transportant des migrants alors que cette dernière avait été prise en chasse par la police. Le drame a évidemment suscité beaucoup d'émotions.

À Bruxelles, une manifestation était organisée ce vendredi afin « de réclamer la démission de Jan Jambon et de Théo Francken ». Mais il ne fallait pas nécessairement rejoindre la capitale pour se joindre au mouvement. Sur la Grand-Place de Mons ce vendredi en fin d'après-midi, une cinquantaine de personnes étaient réunies pour scander quelques slogans et rendre hommage à la petite victime.

© E.B.

« Il s'agit d'une initiative spontanée, organisée dans l'urgence par la plate-forme montoise de soutien aux sans papiers, les Jeunes Organisés et Combatifs (JOC) et des citoyens qui ont reçu le message et qui se sentaient concernés par quelque chose qui est dramatique mais qui est aussi le résultat de la politique migratoire menée par le gouvernement », explique Martin Guerard, des JOC.

Armés de quelques calicots, les manifestants ont plaidé pour l'accueil des réfugiés. « C'est une première action pour nous permettre d'exprimer notre colère et pour rendre hommage à Mawda. Je pense que ce n'est que le début d'une mobilisation pour la vérité et la justice mais aussi et surtout pour que les vrais responsables, les ministres Francken et Jambon, soient désignés. »


"Il n'y a qu'une solution pur éviter ces drames qui s'ajoutent à tous ceux qui se jouent en Méditerranée, au-delà dans les déserts et ceux qui se sont déroulés en Belgique : ouvrir les frontières, créer des couloirs sûrs et légaux pour les migrants et assurer leur liberté de circulation et d'installation", a encore plaidé le collectif.

La manifestation s'est dispersée aux alentours de 18h45.