Mons Dans les rues de Mons ce dimanche matin, il faisait plein soleil sur le parcours de la Procession du Car d'Or. 

Un peu avant midi, les Montois et leurs invités se donnent rendez-vous du côté de la Collégiale Sainte-Waudru. D'une seule traite, le Car d'Or doit gravir le sommet d'une Rampe de quelques dizaines de mètres. Les Montois étaient nombreux pour cette édition 2018 et en quelques secondes, la mission a été accomplie.

Le folklore montois veut qu'un malheur s'abatte sur la Cité du Doudou si le Car d'Or transportant la Châsse de Sainte-Waudru ne parvenait pas à remonter la rampe. Le suspense, même minime, plane toujours durant quelques secondes lorsque le Car d'Or se positionne en bas de la rampe Sainte-Waudru qui borde la collégiale.

A midi, le signal était donné par les trompettes thébaines, le Car d'Or et ses précieuses reliques ont pris leur élan. Symboliquement, Saint-Georges a gravi la Rampe juste devant le Car d'Or. Derrière l'attelage, une folle course d'une vingtaine de secondes s'est engagée telle une marée humaine. Certains poussaient, d'autres criaient, applaudissaient ou chantaient. Première mission accomplie de la journée accomplie.