Mons

Il était annoncé comme l'une des plus grandes têtes d'affiche de cette édition 2018.

Ce jeudi soir, de nombreux festivaliers ont patienté durant toute la journée pour enfin voir celui que l'on surnomme "le Duc de Boulogne". Le rappeur français est monté sur la Last Arena, la scène principale du festival, peu après 23 heures. Malheureusement, Booba n'a pas entièrement répondu aux attentes du public du Dour Festival.

Les critiques ont rapidement fusé. Ce vendredi, sa prestation est devenue l'un des plus grands sujets de conversation des festivaliers. "C'est un grand rappeur et je m'attendais à plus d'ambiance. J'ai été déçue", explique Phoebe. "Booba, c'est l'un des plus grands rappeurs français. Mais il n'a fait qu'enclencher ses chansons les unes après les autres sans jouer avec le public", ajoute Inys.

Le rappeur ne semblait pas "heureux" d'être à Dour. "Il n'était pas enjoué d'être su scène", assure Ketty. "Il se plaignait du micro et de sa boisson. Il est venu, il a chanté et il est parti", résume-t-elle. 

Le problème vient non seulement de sa prestation scénique mais aussi de la technique. "On n'entendait rien de ce qu'il disait alors que c'est du rap donc c'est important. Il y avait beaucoup trop de basses alors que nous étions bien placées", témoigne Caroline, une française venue voir son compatriote.