Mons

Le Français précédait le DJ américain sur la scène Elektropedia mercredi soir

Mr. Oizo, alias Quentin Dupieux, a enflammé le Dour Festival mercredi soir et en garde un bon souvenir. " Dour Festival était incroyable ", tweete l'artiste français. Mais il relate aussi une mésaventure avec le staff de Diplo qui devait se produire juste après lui. " Je me suis fait jeter de la scène après mon set par le staff stupide et nazi de Diplo et c'était inacceptable ", déplore Mr. Oizo.

En s'adressant au DJ américain, Quentin Dupieux en remet une couche, ajoutant que ses techniciens ont galéré pendant 45 minutes pour brancher leur matériel. " De bons soldats nazis, mais de terribles techniciens. Honte à toi, mon pote. C'était dégueulasse. " Diplo n'a pas répondu.