Mons

De nombreuses habitations et voiries ont été inondées mardi soir

La soirée et la nuit de mardi à mercredi ont été particulièrement difficiles pour les habitants de la région. À Honnelles, Athis, Erquennes et Boussu, les pompiers ont procédé à diverses interventions, plus particulièrement des vidanges de caves et des nettoyages de voiries suite aux violents orages qui ont éclaté.

Mais c'est du côté de Dour et de Binche que les interventions ont été les plus nombreuses. Mardi soir vers 20 heures, le bourgmestre de Dour déclenchait le plan d'urgence communal suite au constat de dégâts matériels importants. Plusieurs rues ont été touchées, en l'occurence le sentier des Haiwis, le sentier Jean Hourdoux, la rue Cauderloo, la rue de Là-Haut, la rue Victor Delporte, le bas de la rue Ropaix et la rue Moranfayt.

Certaines habitations ont été envahies par les boues et ont dû être évacuées. Des démarches avaient été rapidement entreprises en vue de reloger les victimes mais celles-ci ont étaient prises en charge par leur famille Ce mercredi, le plan d'urgence communal est toujours d'actualité et les pompiers sont toujours mobilisés.

« La nuit a été longue. Nous avons terminé vers deux heures du matin et avons recommencé vers six heures », explique-t-on du coté du poste de Dour. « Nous avons pu compter sur le renfort des casernes de Quiévrain et de Saint-Ghislain. Nous restons en alerte puisque de nouvelles pluies sont annoncées. »

Les personnes qui ont subi des dégâts sont invitées à se manifester auprès de la commune. Pour ce faire, des photos doivent être prises et les preuves utiles de dégâts (devis de réparation, facture de travaux,…) préservés. Les assureurs doivent être contactés et l'administration communale contactée. « La commune de Dour va entamer les démarches nécessaires à la constitution d'un dossier de reconnaissance auprès du fonds des calamités », précise la commune.

Les personnes concernées doivent faire parvenir une déclaration détaillée des dégâts constatés, accompagnée de phots et preuves. Ce dossier est à faire parvenir par voie postale ou par mail pour le 30 mai au plus tard à l'adresse suivante : administration communale de Dour, cellule de gestion administrative, Grand'Place 1 à 7370 Dour. Au besoin, les victimes peuvent prendre contact avec l'administration via le 065/76 18 77 ou via nadege.huart@communedour.be.