Mons

Le Parti socialiste du bourgmestre sortant décroche deux sièges supplémentaires

HENSIES Ce n’était pas une surprise sur Hensies, la tête de liste PS est un homme à voix. Il avait déjà réalisé un score impressionnant lors du scrutin de 2006. Cette fois encore, il assied sa présence dans la commune semi-rurale. Le MR emmené par Guy Debeaumont gagne deux sièges. Union Pour Tous (UPT) avec à sa tête Cindy Bériot fait de même. C’est dans l’opposition que ces quatre élus siégeront en décembre.

“Nous allons y aller seuls”, confie Eric Thiébaut (PS). “Si nous ouvrons notre majorité absolue, il n’y a plus d’opposition.” En effet, les socialistes à Hensies remportent 13 sièges, soit deux de plus qu’en 2006. Le député-bourgmestre réélu est ravi. “C’est le travail de 12 années. Je réaliserai un 3e mandat avant mes 50 ans”, précise-t-il. “C’est aussi le travail de toute une équipe qui porte ses fruits. Nous travaillons ensemble depuis longtemps.”

Même s’il est appelé à un autre niveau de pouvoir, le bourgmestre ne néglige jamais sa priorité. “Je me concentre toujours sur le terrain local avant tout. Nous n’attendons pas la campagne électorale pour aller sur le terrain. C’est très important pour les gens.”

Outre le fait de propulser son parti largement majoritaire sur la commune hensitoise, Eric Thiébaut réalise un score personnel non négligeable. 1.987 voix de préférence lui ont été attribuées. C’est légèrement moins que pour le scrutin de 2006, où il avait caracolé en tête d’affiche avec ses 2.134 voix de préférence.

Il avait aussi décroché le titre de meilleur taux de pénétration en Wallonie. Son taux actuel est de 46 %, l’intéressé est plus que satisfait de son score. Il était difficile de faire beaucoup mieux qu’en 2006.

Du côté des deux autres formations présentes à Hensies, elles avaient décidé de présenter une liste séparée. Le cartel MR-CDH fait bien partie du passé. “Le MR revient à son niveau, le CDH perd un peu plus. Il y a quelques années, ils avaient trois sièges.” Du côté humaniste, Cindy Bériot et Caroline Horgnies prendront leurs nouvelles fonctions en décembre. Les deux élus MR également.

Avec les 66,88 % (+ 3,5 %), les rouges n’ont pas l’intention de passer la main. “Les gens ont tendance à oublier que les socialistes ont été dans l’opposition à Hensies pendant 18 ans. Cela représentait trois législatures.” Le rouge à Hensies continuera donc de parsemer le paysage avec de grands projets qui s’annoncent.



© La Dernière Heure 2012