Mons

L'inauguration a eu lieu ce jeudi matin. Tous les quatre seront très prochainement occupés

« Avoir droit à un logement décent est un des droits fondamentaux inscrit dans notre Constitution », a souligné d’emblée Julien Donfut, président du CPAS de Frameries, alors que quatre nouveaux logements de transit étaient inaugurés ce jeudi matin. « La mission première du CPAS est de favoriser l’accès, pour les demandes d’aide, à des logements décents, adaptés et à des loyers abordables. »

Car à Frameries comme ailleurs, la situation reste problématique et les autorités peinent à répondre à des demandes toujours plus nombreuses. « L’offre de logements de qualité est un défi essentiel à relever. Nous sommes souvent confrontés à des demandes urgentes ou de crises, qu’il s’agisse de séparations, d’expulsions, d’incendies, d’insalubrité,… »


Jusqu’ici, le CPAS disposait de cinq logements de transit et de deux logements d’urgence permettant d’accueillir, en moyenne, 15 familles par an. Les quatre nouveaux logements sont déjà attribués. « Deux familles seront installées ce vendredi, une troisième la semaine prochaine et la quatrième très prochainement puisqu’elle est en cours d’expulsion ». La trêve hivernale étant terminée, la pression sur le Centre Public d’Action Sociale était très forte.

© E.B.

Grâce à un partenariat conclu avec l’immobilière sociale Toit & Moi, le CPAS dispose donc de quatre nouveaux logements deux chambres, d’une superficie de 60m² chacun. 540.000 euros, dont 232.000 euros prélevés sur l’enveloppe accordée par la Région wallonne, ont permis de réhabiliter ces logements appartenant anciennement à l’immobilière.

Les bénéficiaires seront hébergés pour un maximum de six mois, au cours desquels ils bénéficieront d’un encadrement social. « L’objectif, c’est de leur permettre d’aller le plus rapidement vers un logement stable et d’ainsi reprendre pied face à des situations de vie souvent pénibles. » Les occupants seront également aidés dans la remise en ordre administrative et sociale et la constitution d’une garantie locative tout en bénéficiant d’une aide à la gestion budgétaire et d’une aide éducative.

© E.B.