Mons

L'action était organisée par Navetteurs.be et le groupe de travail L96 Quévy-Mons

La matinée de ce vendredi a plutôt débuté positivement pour les navetteurs de la ligne 96 Quévy-Mons. En effet, l’association de voyageurs Navetteurs.be et le groupe de travail L96 Quévy-Mons leur ont offert le petit-déjeuner ainsi qu’un petit cadeau en gare de Frameries, entre 6 heures et 8h15. Au total, ce sont donc quelque 200 petits déjeuners qui ont été distribués.

Cette première action devait permettre d’une part de récompenser les utilisateurs (parfois très patients) du train, d’aller à leur rencontre mais aussi de faire connaitre le groupe de travaul mis en place il y a quelques mois afin d’améliorer et de redynamiser la desserte sur le tronçon entre Quévy et Mons.

« Notre groupe a commencé ses travaux en amont du Plan de transport 2017 et faisant notamment suite à deux pétitions réclamant un meilleur service, et plus principalement une meilleure ponctualité pour les voyageurs de la région de Mons. Bien que la situation ne soit pas encore optimale, nous avons pu constater des efforts de la part de la SNCB pour améliorer la ponctualité et les correspondances mais également une écoute par rapport à nos remarques », soulignait Gianni Tabbone, porte-parole de Navetteurs.be.

Les principales revendications pour le plan de transport 2020 concernant la mise en place d’une desserte horaire le week-end, l’élargissement de l’amplitude horaire en fin de journée, l’amélioration de la ponctualité ou, à défaut, le renforcement des garanties de correspondances en gare de Mons pour les usagers voyageant de ou vers Quévy.

Toujours dans ce même cadre, le groupe de travail organisera une réunion-débat le 7 septembre prochain au stade Tondreau sur le thème « La mobilité dans la région de Mons ». La parole sera donnée aux élus locaux et futurs candidats. Le public sera quant à lui invité à faire part de ses demandes et à exprimer ses remarques.