Mons Elle relie le terminal de Baudour à l’ensemble du rail belge et international

C’est un vaste projet qui vient de connaître son point final. L’intercommunale IDEA et le PACO, le Port Autonome du Centre et de l’Ouest, viennent en effet de finaliser les travaux de réhabilitation de la ligne de chemin de fer 242 réservée au transport de marchandises. Cette dernière sera officiellement inaugurée ce vendredi 7 septembre en présence du ministre wallon des Travaux publics, des Transports, de la Mobilité et de Zoning, Carlo Di Antonio (CDH).

Ce nouveau raccordement, d’une longueur de quatre kilomètres, permet de connecter directement le futur terminal de Baudour à la gare de Saint-Ghislain et donc, in fine, à l’ensemble du réseau ferroviaire belge et international. L’objectif de cet investissement concret en faveur de la trimodalité est de favoriser l’intermodalité, soit la connexion souple entre l’eau, la route et le rail pour les entreprises du Cœur du Hainaut.

Cette ligne de chemin de fer était restée à l’abandon de longues années. Elle avait en son temps été utilisée pour les charbonnages. Désormais réhabilitée, cette ligne, qui va de la darse sud de Ghlin, le long du canal Nimy-Blaton, à Tertre, d’où elle est connectée à Saint-Ghislain, sera réservée exclusivement au fret et non au transport de voyageurs.

Les marchandises pourront être acheminées par péniche et par train, ce qui permettra d’offrir une plus-value aux entreprises et investisseurs potentiels de cette zone d’activité économique mais également de réduire le nombre de charrois lourds sur les routes. Un objectif poursuivi par l’intercommunale depuis quelques années déjà au travers de ses différents projets. Les travaux entrepris sur cette ligne historique auront nécessité un investissement de quelque 2,8 millions d’euros.