Mons Le tribunal a rejeté l’excuse de provocation