Mons Georges-Louis Bouchez (MR) n’est pas allé à celui d’Elio Di Rupo (PS) et vice versa