Mons

Anyssa et son papa Stéphane vont pouvoir remettre un très beau chèque.

Des centaines et des centaines de canards en plastique ont défilé sur la Grande Honnelle à Angre. Des images étonnantes, amusantes et insolites mais surtout une manière de récolter une très belle somme pour l'action Viva For Life : environ 7500 euros !

L'événement a donc été une véritable réussite. "Il y avait peut-être un peu moins de personnes présentes qu'en 2017 mais nous avons eu davantage de canards parrainés : 1470 cette année contre 1302 l'an dernier. C'est le principal car ça rapporte plus d'argent", sourit Stéphane Laurent, l'organisateur, avec sa fille Anyssa, des Canards de la Honnelle.

Concrètement, dix courses de près de 150 canards ont animé la journée de ce dimanche le long de la rivière à Angre. "Chaque course durait environ 25 minutes. En fin de journée, il y avait une finale avec les meilleurs canards où le vainqueur a remporté un séjour à Disneyland Paris. C'est un jeu de pur hasard. Les canards peuvent partir vite mais terminer derniers s'ils restent coincés quelque part."

Déjà l'an dernier, Anyssa et son papa Stéphane ont organisé cette course. "Ma fille a été sensibilisée en voyant l'émission sur la RTBF", raconte Stéphane. "Elle a donc voulu organiser son propre défi. En discutant avec d'autres gens du village, nous avons eu l'idée d'utiliser la rivière pour faire une course de canards."

Chaque canard parrainé représentait la somme de 5 euros. Au total, ce sont donc au total 7350 euros qui ont été enregistrés. Une très belle recette à laquelle il faut encore ajouter les bénéfices de la buvette et du barbecue. "Nous arriverons donc à 7500 euros, c'est qui est plus que l'an dernier", se réjouit le papa d'Anyssa.

Ce beau chèque sera remis en décembre prochain au traditionnel cube de verre qui sera installé sur la Grand-place de Nivelles. "Nous sommes passés à la télévision l'an dernier pour donner ce que nous avions récolté. Ils ont été heureux de nous accueillir parce qu'ils ne reçoivent pas beaucoup de si gros chèques", sourit Stéphane.